La Quatrième Pomme
un projet de Franck Scurti


Un Hommage à Charles Fourier         Une Histoire de Pomme         Mode de production         Le socialisme utopique         Un Monde Meilleur         Fourier en quelques dates         Notes         Les beautés du jour         Photos         Vidéos         Presse         Vos messages


Fourier en quelques dates

7 avril 1772 : il naît à Besançon, dans le milieu de la bourgeoisie commerçante.

1781-1887 : il fait ses études au collège de Besançon.

1791 : il est mis en apprentissage chez un marchand de drap lyonnais.

1793 : marchand-importateur à Lyon, il participe à l’insurrection fédéraliste. Ses marchandises sont réquisitionnées, il est inquiété, il fuit la ville.

1794 : enrôlé dans les chasseurs à cheval (armée du Rhin), il gagne le Palatinat.

1797 : il envoie au Directoire un projet de réorganisation de l’armée.

1799 : il fait à Marseille, écrit-il plus tard, la « découverte » décisive, plan d’organisation sociale fondé sur un « calcul géométrique des attractions passionnelles ».

1800-1815 : il vit petitement à Lyon (quartier des Terreaux) et exerce la profession de commis-marchand ou de commis voyageur.

1803-1804 : le Bulletin de Lyon publie des articles de lui. L’un s’intitule Lettre au Grand Juge, un autre Harmonie Universelle.

1808 : Théorie des quatre mouvements et des destinées générales.

1812 : à la mort de sa mère, il jouit d’une pension annuelle de 900 francs.

1815-1820 : il s’installe près de Belley (Ain) dans sa famille ; il se consacre à sa doctrine, écrit Le Nouveau Monde Amoureux (publié en 1967) et travaille à un grand traité.

1816 : une correspondance commence avec Just Muiron, fonctionnaire de préfecture à Besançon, premier disciple dévoué.

1822 : Traité de l’Association domestique-agricole.

1821 : il se fixe à Paris, qu’il ne quitte plus guère ensuite. Il y exerce la fonction d’employé et il continue à vivre petitement.

1829 : Le Nouveau monde industriel et sociétaire.

1830 : Victor Considerant signe dans Le Mercure de France le premier article consistant et solide jamais paru dans la presse parisienne sur la pensée de Fourier.

1831 : Pièges et charlatanisme des sectes Saint-Simon et Owen.

1831-1832 : plusieurs saint-simoniens de premier plan (Jules Lechevalier, Abel Transon) rejoignent les rangs de l’École sociétaire.

1832-1834 : parution de La Réforme industrielle ou Le Phalanstère, organe de l’École sociétaire.

1833-1834 : il observe de loin, puis dénonce la tentative de colonie phalanstérienne à Condé-sur-Vesgre (Seine-et-Oise).

1835-1836 : La Fausse Industrie.

1836 : naissance de La Phalange, nouvel organe de l’École sociétaire.

10 octobre 1837 : il meurt à Paris.



Thomas Bouchet
Maître de conférences en histoire à l’université de Bourgogne (Dijon) ; il préside l’Association d’études fouriéristes depuis 2002.